Histoire AS Vence

Au début du siècle précédent la ville de Vence crée deux écoles sur le plateau Saint-Michel (une pour les garçons et une pour les filles). Le terrain à côté sert de cour de récréation et la chapelle Saint Pancrace de préau.

Terrain de foot vers 1920

 

En 1926, la chapelle Saint Pancrace a été détruite par les futurs joueurs du club pour faire place au premier terrain d’évolution sportive. C’était le nom qu’on donnait à l’époque à la pratique du sport.

En 1926 l’AS Vence voit le jour. C’était une association d’omnisport regroupant le foot, le basket, le rugby et la pétanque. La première équipe voit donc le jour en 1926. Mais ce n’est qu’en 1953 que l’AS Vence prend son indépendance comme club de foot.

A la fin des années 1920, les joueurs devaient enlever le linge que les lavandières avaient étendu sur le terrain. Après la partie, les joueurs s’empressaient de remettre tout en place. Le terrain est caillouteux et ça fait mal quand on tombe. Avant la première guerre on essaie de faire du gazon, mais sans beaucoup de succès. Le sol est trop mauvais. Les vestiaires sont dans l’école des garçons.Il y a des équipe de tout âge et les déplacements se font en camionette. L’équipe joue en ouverture d’un match pro à Cannes, mais perd 20-0, mais c’etait une expérience formidable.

Pendant la deuxième guerre mondiale (1939-1945), l’actuel hôtel Miramar et l’école Toreille étaient occupés par les Allemands. Le Miramar était même une Kommandantur (commandement militaire local). Dans les locaux de l’école, toutes les pièces étaient remplies avec des lits superposés à trois étages. Les Allemands utilisaient le terrain de foot pour s’exercer (en installant des portiques de trois mètres de haut) et y installaient leurs chevaux de trait. Pas question de jouer au foot pendant cette période. La famille du gardien avait un laisser passer pour aller faire ses courses à Vence.